samedi 20 janvier 2018

AU MUSÉE CAMILLE CLAUDEL

Quoi de plus fabuleux en cet hiver frileux que de passer une journée avec Camille Claudel ?
À Nogent-sur-Seine... où a vécu notre sculptrice préférée et où elle a rencontré Alfred Boucher, son premier maître !


J'ai préparé une animation autour du "Marin et la fille des mers" notre album de la collection Pont des Arts (Ed. Élan vert, illustrations Anja Klauss), dont l'histoire met en scène plusieurs œuvres de Camille, particulièrement la fameuse "Valse" que j'aime tant !

J'en ai parlé ici : clic !

Le tout nouveau musée Camille Claudel a ouvert ses portes en mars 2017, il abrite la plus grande collection au monde des œuvres de Camille... imaginez mon émotion lorsque la conservatrice et la bibliothécaire m'ont proposé de lire l'album aux enfants et de leur parler sculpture et sculptrice !





Le matin au musée, l'après-midi à la bibliothèque, 
j'aurai des corps, des lignes, du mouvement,
 et Debussy plein la tête dans le train du retour...
Assurément !

Camille Claudel, La Valse.
Debussy, ici (Bernstein à la baguette !) clic !

J'ai monté un petit film biographique pour l'intervention,
mais le commentaire est en option, 
réservé aux animations, ahahah ! 
Raconter la vie d'un artiste aux enfants passe beaucoup plus aisément 
avec un support visuel... en mouvement ! 
Ils ne bougent plus de leur chaise ! 
Ô doux pouvoir de l'écran !
Hinhinhin !
(rire sardonique, 30% Gargamel, 
14,6% Cruella, le reste, moi.)


Une lectrice blogueuse m'a demandé hier, si j'avais une phrase à ajouter au bas d'une interview... j'ai répondu :
"Émerveillons-nous !"

... ... ... pourquoi pas à Nogent !
#yapasquaparisquilsepassedestrucsgeniaux



jeudi 21 décembre 2017

MES TABLEAUX A HISTOIRES

Des œuvres d'art, illustrées par des histoires !


C'est l'idée lancée par Amélie Léveillé, éditrice aux fabuleuses éditions de l’Élan vert qui caracolent sur les cimes lumineuses de l'Art avec une grand A, bien pointu, audacieux et glorieux ! 


L'occasion de fêter les 10 ans de la collection PONT DES ARTSClic !




L'idée a tracé son chemin,
frayé son passage,
lissé ses ailes, tendu son bec,
et le premier album est sorti, il y a quelques semaines :


Vous avez sans doute reconnu les joyeuses couleurs
d'Anne Crahay !

La couverture est un rêve, 
et l'intérieur...
aussi !

10 œuvres d'art, 10 histoires
et de la joie, de la poésie, de l'émotion, 
un brin de philosophie, de l'évasion !

J'ai adoré choisir les œuvres, écrire les textes qu'elles me soufflaient, puis découvrir la mise en page et les ravissantes illustrations d'Anne !
C'était un vrai pari de partir d'une piste à priori un peu sévère et austère, bien que louable dans l'intention ! (Émerveiller et Cultiver, sans en avoir l'air, nos chères petites têtes échevelées... !)

Étapes

 
Choisir les œuvres


Ecrire les textes, 
en faisant un travail d'illustrateur, 
en interprétant !


Dans un encadré, ajouter 
un petit secret de fabrication pour chaque oeuvre.


Se dire :
"A quoi est-ce que ça va ressembler ? 
Ces histoires sur leurs pages blanches, 
les œuvres en grand de l'autre côté..."
Même Chat Plume était dubitative...
Découvrir qu'en fait, c'est carrémentsympaetsuperchouette !
Tadam !






Pas une page de la même couleur, les textes mis en valeur par les dessins colorés et les graphismes d'Anne, le secret encadré, l'oeuvre à sa place et illustrée... tout y est :
l'art, le conte, le plaisir !

Petite touche ☆☆ en fin d'ouvrage, les biographies des artistes, rédigées par Chloé Laborde, éditrice et auteur chez le Vert Élan, pour semer les graines de culture et nourrir la curiosité !


Un beau travail éditorial
qui mérite d'être salué !
chapeau à Amélie et Chloé
Révérence à Anne !

D'autres albums "Mes tableaux à histoires" sortiront en 2018, le Tome 2, écrit par , le Tome 3 par votre scribe !




mercredi 29 novembre 2017

Salon du livre jeunesse de Montreuil

Montreuil, le salon du livre jeunesse... 

Ou comment surfer joyeusement sur 1000 vagues de papier sans se noyer !

J'y serai en fin de semaine... je vous embarque ?



Chance d'être avec Super Illus' (Sébastien Chebret) 
chez l'Elan vert

Je dédicacepoulperai aussi avec...



Le site du salon : Clic !


lundi 27 novembre 2017

Un p'tit tour à Mâcon !


Je dédicacerai mes livres 
                                de 14h à 18h 
                                       Mercredi 29 novembre 
au rayon librairie jeunesse du magasin Cultura à Mâcon...




J'aurai avec moi, quelques-unes des dernières parutions...





Avant-dernières signatures de l'année ! Quel marathon !
Illus AstridM pour marabout

Au plaisir de vous retrouver à Mâcon avec vos enfants !

mercredi 22 novembre 2017

Salon du livre jeunesse d'Evreux

En ce moment, je fais salon !
(Au lieu d'écrire des livres ➙ ouch ! ➙ je suis archi charrette !)

C'est chouette, les salons, parce qu'on rencontre :
❶ Nos lecteurs bien aimés ♡
❷ Des enseignants, des bibliothécaires motivés
❸ Nos copains illustrauteurs ♫ ♪
❹ Des super GOSL (Gentils Organisateurs, Souvent Libraires)

Et, parfois... on regarde très tard des téléfilms débiles à l’hôtel, parce qu'on n'a pas la télé chez nous ! On joue aux ados affranchis, quoi !


Il y a du monde, on papote, on lève le nez de l'établi, on fait le plein d'énergie, on défend nos bouquins (et on les vend !) ça fait du bien, ça rassure... 
"Un salon, et ça repart", comme on dit en croquant un Mars. (Enfin moi, je serais plutôt Twix. ) 

Donc, ce week-end........ je vais à Evreux !
C'est chouette, on a 3 affiches !

L'officielle
Qui a comme qui dirait un petit air estival...

Clic !
pour voir le programme, la liste des invités, etc.


Celle des libraires chez qui je dédicacerai
Canopé et Gibert Joseph
(à cheval sur leurs deux tables !)
(Paul Ivoire, quand je te dis que je suis un poney !)

Un clin à Anne Crahay et à son illus magique dans notre Petit Poucet ♡


Celle de l'Éditeur Magnard Jeunesse
qu'on aime beaucoup !

Super, il y aura ma copine Camille, au grand cœur et au si joli talent !
Et Nathalie, dont je suis en train de dévorer le 1er tome de Roslend (un must !)

Le vendredi, ce sera rencontres scolaires
avec 2ème et 3ème cycles

  

Et séance de relaxation avec les enseignants 
 à 18h...



Samedi et dimanche,
je signerai mes p'tits bouquins


Les nouveau, les anciens... les frais sortis dont je n'ai pas eu le temps de vous parler sur le blog du scribe !

Hum... donc là, c'est une photo récente de ma charrette et moi...
Je ne sais pas ce qu'elle vient faire là...

jeudi 16 novembre 2017

CROCMILIVRE à DIJON

Samedi 18 et dimanche 19 novembre,

je serai au salon Crocmilivre de Dijon !

Tout près du square Darcy ! 
et de l'Ours Blanc de mon cœur, enfin, de François Pompon !
♡ Clin à Xavier, célèbre cap'taine Merlin, de l'île lointaine 


illustration Sophie Lebot


Ce sera une rencontre très poulpée, puisque je retrouverai mon complice des éditions


Le label venu des profondeurs pour chatouiller le lecteur

j'ai cité...

✼ Paul Ivoire, le chapeauté 
Conteur, auteur, musicien toujours de bonne humeur !
Qui manie la plume sans langue de vipère pour notre bonheur !


et son Super roman 


Pour ma part, je vous dédicacerai ma petite galerie de bouquins !



Dans ce salon, plein d'autres illustrauteurs !
la liste, ici !



Alors... vous viendrez crocmilivrer ?


mercredi 15 novembre 2017

LE MARIN ET LA FILLE DES MERS

Une histoire pour faire découvrir une œuvre d’art…

Mon troisième album dans la collection Pont des Arts vient de paraître aux Éditions de L’élan vert


L'oeuvre d'art, c'est une valse.
L'idée, le temps, le vertige d'une valse.
Tout l'amour du monde dans cette valse... 
sculptée par une femme, 
                             Camille Claudel.

La Valse, Camille Claudel, 1893-1905, Bronze.                           
L'illustratrice, c'est Anja Klauss.
Dans le sillage de Camille, elle entre dans cette danse intense, entre allégresse et souffrance.
Ainsi qu'elle l'explique, elle a mis la main à la pâte, exploré des terres inconnues, à la recherche de nouvelles matières, de textures... 
Là où Camille a sculpté la pierre, Anja a sculpté le papier, elle a découpé les formes angulaires ou ondulées afin de créer des pochoirs. Avec des éponges gorgées de peinture, elle les a remplis du bleu de la mer, du vert des algues, du blanc de l'écume... des couleurs de la terre et de la nuit...
Les illustrations de ce livre sont un voyage, la traversée d'un univers particulier inventé pour nous...


L'histoire... elle est marine.

Un capitaine sillonne les mers.
Méditerranée, 
mer Rouge, 
mer de Chine... 
Il n'a besoin de rien d'autre que de la houle, du sel et du rire des mouettes.



Mais un jour, il rencontre la belle Néréide à la robe d'écume, à la peau de nacre et aux cheveux d'argent. 
Un, deux, trois, le vent volant gonfle sa jupe comme un voile, un voile de mariée. 
Emportés par les courants, le marin et la fille des mers se laissent griser par les rayons de lune. 
Undeux, trois, ils valsent sur les crêtes d'écume jusqu'à la grève, et promettent à la Mer de revenir dès l'aurore...



Quelle folie le marin va-t-il commettre ?
Enferme-t-on ce qu'on ne peut saisir ? 
Emprisonne-t-on la vague ? 


L'empêche-t-on de caresser le ventre doré des poissons sans s'exposer à la colère de sa mère ?






Ecrire sur l'oeuvre de Camille Claudel, c'est s'imprégner d'elle et ne plus pouvoir dissocier la sculpture de sa vie.
Comment raconter aux enfants le combat de cette femme ? La passion pour son art et son maître, la relation dévorante et l'exil, le long exil dont on ne revient pas, même quand on réclame la liberté à grands cris ?

Comment leur dire la violence, les tourbillons, la houle d'une création et d'une vénération amoureuse qui mènent jusqu'à la folie...

J'ai cherché longtemps... et j'ai lu sa correspondance (édition d'Anne Rivière, collection Art et Artistes chez Gallimard), alors j'ai trouvé.


Tout m'a ramené à la mer : 
L'argile qu'elle sculptait, les séjours océaniques avec ses amies anglaises, ses autres œuvres, La Vague, et La Sirène, ce drapé dans La Valse qui m'évoque l'écume, les danseurs en équilibre, comme des funambules sur une vague, les remous de sa relation amoureuse, de son existence chaotique... sa vie comme une marée, tantôt montante, tantôt descendante... 


La Néréide se laisse capturer par le marin, comme Camille par Rodin, mais l'amour devient une prison... L'enfermement de la vague sur terre évoque le long et insupportable internement en asile psychiatrique que Camille a subi de 1909 à 1943.


L'ouvrage a été conçu sous le patronage du tout nouveau Musée Camille Claudel de Nogent-sur-Seine. Je vous encourage à aller le visiter, la plus grande collection d’œuvres de Camille y est rassemblée.
Clic !

Ce livre, c'est un travail de filles... éditrices, maquettiste, graphiste, conservatrice, illustratrice et scribe... 

Bien avant la parution de l'album, quelqu'un s'est "étonné" que je n'aie pas écrit une histoire militante et féministe... Camille n'était pas une féministe. Elle était une artiste féminine dans un monde d'hommes... Elle exerçait un métier que l'on pensait réservé aux hommes...
A mon sens, elle s'est battue pour pouvoir exercer son art, non pour sa condition de femme, parce que sculpter coulait en elle comme le sang dans ses veines, et que rien n'aurait pu l'en empêcher.

Il y a un très beau film qui est sorti il y a quelques mois... je trouve qu'il rétablit la vérité sur le rapport de l'artiste à son art, sur l'art qui domine l'artiste et le prive parfois de la plus élémentaire humanité.




Je n'aime pas la lutte, mais le partage... j'avance sans armes, à coups de mots.
À nous toutes, nous avons fait un bel ouvrage pour rendre hommage à cette femme.


Je termine sur un extrait de La Mer de Debussy, ami de Camille, à qui elle offrit une version de La Valse en plâtre patiné... tout nous ramène à la mer...